C' EST BIEN MIEUX DE CONNAÎTRE
SON STATUT

VIH
FAITES LE TEST

LE DÉPISTAGE EST FACILE


Demandez un test de dépistage du VIH auprès d'un médecin généraliste qui vous fera une prescription pour un test en laboratoire.


Ces démarches sont des moyens faciles, anonymes et gratuits pour être testé.

INFORMATIONS SUR LE VIH


Qu'est-ce que le VIH ?


Le Virus de l'Immunodéficience Humaine [VIH] est un type d'infection. Le virus du VIH peut attaquer le système immunitaire de votre corps, c'est à dire comment votre corps combat les infections en général. Lorsque votre système immunitaire est abîmé par le VIH, votre corps peut devenir incapable de combattre les infections et vous pouvez être malade.


Comment contracte-t-on le VIH ?


De manière générale, le VIH peut être transmis par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, les sécrétions rectales ou encore le lait maternel.
La plupart du temps, le virus est transmis :

  • • En ayant un rapport sexuel sans préservatif.

  • • Par le partage d'aiguilles, de seringues infectées ou d'autres équipements de drogues injectables

  • • Par l'allaitement maternel.

Environ un quart des 150 000 personnes vivant avec le sida en France actuellement ne savent pas qu'elles sont malades, et environ la moitié des individus nouvellement dépistés sont diagnostiqués après le moment où ils auraient dù commencer un traitement. C'est important car ces gens peuvent transmettre le virus aux autres alors qu'ils ignorent qu'ils sont infectés. Une personne diagnostiquée tardivement peut développer des infections sérieuses si elle ne reçoit pas un traitement médical au bon moment.


Quels sont les symptômes ?


Les symptômes peuvent apparaître juste après avoir été en contact avec le VIH, on appelle cela une infection primaire VIH ou séroconversion. Les signes avant-coureurs ressemblent à un rhume avec :

  • • des maux de gorge

  • • de la fièvre

  • • une éruption de plaques rouges sur le corps et le visage.

Après que la séroconversion se soit installée chez la personne, celle-ci peut très bien ne présenter aucun symptôme pendant une longue période. Pendant ce temps, les porteurs du VIH peuvent contaminer les autres, et demeurer non diagnostiqués.


Comment se déroule un test ?


Un simple prélèvement de sang peut déterminer très simplement si vous êtes porteur ou non du virus.


Quand peut-on effectuer un test ?


Vous pouvez faire le test n'importe quand, cependant le meilleur moment se situe trois mois après que vous pensez avoir été exposé au VIH. Certains tests sanguins sont efficaces quatre semaines après le moment où vous estimez avoir été exposé au virus.

Vous devriez toujours effectuer un test si vous commencez à vous faire du soucis parce-que vous vous êtes exposé à une situation à risque, même si vous estimez que c'était il y a longtemps ou il y a seulement quelques semaines. C'est toujours mieux de connaître son statut VIH, ainsi vous pouvez obtenir un traitement médical adapté le plus tôt possible.

Effectuer un test VIH n'implique aucun frais.


Où peut-on effectuer un test ?

  • • Vous pouvez demander à un médecin généraliste qui vous prescrira un test anonyme en laboratoire.

  • • Dans n'importe quel centre de dépistage (hôpital, CMPT, association Aides).

  • • Vous pouvez demander à un gynécologue-obstétricien ou à votre sage-femme si vous êtes enceinte


Qu'est-ce qu'un test rapide du VIH


Un test rapide du VIH se fait par le prélèvement d'une petite goutte de sang à partir du doigt, celle-ci est ensuite mélangée à des solutions liquides qui rélèvent les anticorps anti-VIH. Ce liquide sert à détecter les anticorps anti-VIH.

Si votre résultat est négatif, et que vous ne vous êtes pas mis en situation de risque durant les trois derniers mois, on confirmera que vous êtes négatif au test VIH. Si vous vous êtes mis en situations de risque il y a moins de trois mois, vous serez orienté vers un centre de soins dans le but d'effectuer un second test à la fin de cette période.


À quel point le test rapide est-il fiable ?


Le test est un excellent diagnostique, sa fiablilité se situe à hauteur de 99%. Le test détecte 99,4% des infections établies avec les taux de précision suivants :

  • • Négatif - 99,85% de chance que vous N'AVEZ PAS le VIH.

  • • Positif - 98,93% de chance que vous avez le VIH.

Dans tous les tests, il existe une marge d'erreur, également avec le test VIH. Cette marge est généralement due à une réaction du test qui fausse le résultat. Cette réaction vient du fait que les anticorps relatifs à d'autres infections réagissent d'une manière similaire aux anticorps anti-VIH, faussant ainsi le résultat. Voilà pourquoi on utilise le terme "réactif" et non "positif" pour parler du test. Les résultats dits réactifs sont soumis à des analyses en laboratoire afin de confirmer ou non si vous êtes réellement positif ou négatif au VIH.


Que devrais-je faire si je pense que j'ai été exposé au VIH ?

Si vous êtes pratiquement certain d'avoir été en contact avec le VIH, vous pouvez débuter un traitement de prophylaxie post-exposition (PPE) qui a pour but de minimiser le risque d'infection. Il est essentiel de commencer ce traitement aussi vite que possible après avoir eu une exposition à haut risque au VIH, c'est à dire dans les 72 heures.


Pourquoi aurais-je envie de faire un test VIH alors que c'est toujours mal vu et stigmatisé ?


Le test VIH peut améliorer votre santé. Si vous êtes suivi par des spécialistes du VIH, vous serez examiné régulièrement et un traitement médical adapté vous sera attribué. Celui-ci vous permettra de vivre longtemps et en bonne santé. Aujourd'hui l'espérance de vie d'une personne porteuse du VIH est "presque normale". Si vous savez que vous êtes malade, vous pouvez protéger vos proches, et ainsi éviter de leur transmettre le virus.

On considère maintenant le VIH sur le long terme. La recherche, la connaissance et les traitements se sont développpés au cours des trente dernières années, et continuent d'améliorer la vie de ceux qui sont affectés par la maladie.
Ne repoussez pas votre test, cela pourrait vous sauver la vie.


Combien de personnes vivent avec le VIH ?

Il est estimé par WHO et UNAIDS que 35 millions de personnes vivaient avec le sida à la fin de l'année 2013.

Environ un quart 150 000 personnes estimées porteuses du VIH en France vivent sans savoir qu'elles portent le virus. Environ la moitié des individus nouvellement dépistés sont diagnostiqués après le moment où ils auraient dù commencer un traitement. C'est important car ces gens peuvent transmettre la maladie aux autres lorsqu'ils ignorent qu'ils ont le virus. Les personnes diagnostiquées tardivement prennent le risque de développer des infections graves si ils ne reçoivent pas un traitement approprié au bon moment.

Au cours de l'année 2013 on dénombrait quotidiennement 6000 nouveaux malades du sida dans le monde.

En France, 1,5 personnes sur 1000 sont porteuses du sida, mais ce chiffre est probablement sous-évalué car beaucoup de gens ne savent pas qu'ils sont infectés par le virus. C'est important car ces gens peuvent transmettre le virus aux autres lorsqu'ils ignorent qu'ils sont infectés. Une personne diagnostiquée tardivement peut développer des infections sérieuses si elle ne reçoit pas un traitement médical au bon moment.

Il y a plus de gens dépistées tardivement dans l'Oise et la Somme que dans d'autres zones, plus particulièrement chez les hétérosexuels.

Le diagnostic tardif est l'un des plus gros infoeurs du VIH, et de la mort chez les personnes qui en sont atteintes.

Le diagnostic tardif concerne 45% des personnes diagnostiquées en Angleterre entre 2011 et 2013, mais il était de 50,5% dans le Kent et 48,7% dans la Medway au cours de la même période.
L'accès au dépistage doit être facilité car une personne diagnostiquée tardivement peut développer des infections sérieuses si elle ne reçoit pas un traitement médical au bon moment.


Statistiques mondiales 2012

  • • 35 millions de personnes vivent avec le sida.

  • • 62% des femmes enceintes vivant avec le VIH suivent un traitement à base d'antirétroviraux.

  • • 9,7 millions de gens vivant dans les pays pauvres et émergents reçoivent le traitement antirétroviral, ce qui représente 61% de de l'ensemble éligible par les directives sur le VIH/sida de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

  • • Il y a 2,3 millions de nouvelles contaminations par le VIH dans le monde en une année (2012).

  • • Les infections VIH ont chuté de 33% depuis l'année 2001.

  • • Entre 2001 et 2012, le nombre des adultes et des enfants infectés par le VIH a baissé de 50% dans plus de 26 pays.

  • • En 2012, le nombre d'enfants nouvellement infectés était 34% plus bas qu'en 2009.

LES CENTRES DE DÉPISTAGE

Cette action a été développée dans le cadre du projet Interreg IMPRESS health 2 dont le but était de déterminer les raisons du diagnostic tardif du VIH dans les populations du Kent et de la Medway en Angleterre, ainsi que de la PIcardie en France.

IMPRESS Health 2 a été sélectionné sous le programme de coopération transfrontalière européen Interreg IV A France (Channel) – England, co-fondé par l'ERDF.